La Gourmandise est un si joli défaut

14 décembre 2007

Soupe de langues d'oiseaux aux boulettes de viande

IMG_3528



Voila encore une délicieuse soupe qui constitue un repas complet, les épices sont présentes sans pour autant masquer les autres goûts, les boulettes sont fondantes et les langues d'oiseaux donnent une petite touche d'originalité à cette recette que j'ai (encore) trouvé sur le divin site nommé Le palais des délices.
Je tiens à rassurer les (rares) lecteurs de ce billet, aucun oiseau n'a souffert pour l'élaboration de cette recette.
Les langues d'oiseaux sont des petites pâtes en forme de navette (cela ne vous aide pas beaucoup) que l'on peut trouver dans les épiceries arabes mais plus simplement vous pouvez vous procurer des "avoines" de la marque croix de savoie dans votre supermarché qui les remplaceront très bien et qui trouveront ensuite leur place dans n'importe quel bouillon ou mijoté.

Ingrédients pour 4 bols/repas

-200g de boeuf haché mélangé avec du persil plat plat, cannelle, ras el hanout, sel, poivre
-2 petits oignons ( rouges ou blancs )
-150g de pois chiches cuits
-1 à 2 cc de curcuma
-1 à 2 cc de gingembre moulu
-1 à 2 cc de cumin moulu
-1/2 cc très rase de sucre
-1 cube de bouillon de boeuf
-100g de petites pâtes " langues d'oiseaux "
-2 cs de menthe sèche écrasée en poudre grossière
-une poignée de persil plat frais haché
-70g de concentré de tomates
-1 boîte de 400g de tomates pelées au jus
-1/2 à 1 cc de harissa ( selon ses goûts )
-environ 2 litres d'eau

-sel, poivre, huile


Avec le boeuf haché assaisonné, préparer de toutes petites boulettes de viande régulières et les réserver sur un plat (les boulettes doivent avoir la taille de tomates cerises)

Une fois toutes les boulettes prêtes, les faire cuire dans une poêle pendant quelques minutes afin qu'elles puissent rendre un peu de leur graisse.
Elles doivent être dorées, sans excès. Une fois cuites les réserver dans un bol.

Chauffer une assez grande casserole pouvant accueillir la quantité de soupe avec un fond d'huile, y faire revenir les oignons préalablement émincés finement. Les oignons doivent suer sans brunir.
Ajouter ensuite les épices et les faire revenir quelques secondes avec les oignons, sur feu moyen.

Ajouter ensuite les tomates pelées au jus ( avec le jus de la boîte ) que vous aurez mixé ou tout du moins écrasé, le concentré de tomates, le cube de bouillon, la harissa (je n'en ai pas mis), sel, poivre, la demi cuillerée de sucre et les herbes.

Laissez mijoter quelques minutes en remuant de temps en temps.

Ajouter ensuite l'eau puis faire mijoter le tout à couvert, feu moyen, pendant 45minutes à 1h en remuant de temps en temps.

A découvert, 10 minutes avant de servir la soupe, ajouter les langues d'oiseaux en pluie en remuant régulièrement.

5 minutes après l'ajout des langues d'oiseaux, toujours à découvert, ajouter les boulettes de viandes réservées et les pois chiches cuits. Remuer de temps en temps.

Rectifier l'assaisonnement en sel, poivre et épices si cela vous semble fade et vérifier si les langues d'oiseaux sont cuites, elles doivent être tendres, sans être pâteuses, ni trop dures.

Servir bien chaud, bon appétit !


Recette accompagnée d'une des plus belles chansons d'Eric Clapton: Tears in heaven, tout à fait réconfortante pour les longues soirées d'hiver.

Posté par Hibiscuit à 18:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


07 décembre 2007

Royal Icing Cupcakes

IMG_3500




J'ai trouvé cette recette il y a quelques mois sur le superbe site "Le Palais des Délices" et je l'ai depuis faite et refaite tellement elle est simple et délicieuse (en plus elle me permet de faire plaisir et d'impressionner mes amis sans passer des heures en cuisine) Enfin on peut varier quasiment à l'infini les déclinaisons en ajoutant des colorants, des pépites, du chocolat...
Avant de vous donner la recette je voulais vous parler des cupcakes. Ces petits gâteaux sont nés au XIXe siècle au États-Unis et doivent leur nom au moule dans lequel on les faisait cuire et à l'unité de mesure nécessaire à leur confection, la tasse et pour vous souvenir de leur composition rien de plus simple:
1 tasse de beurre, 2 tasses de sucre, 3 tasses de farine et 4 oeufs. Jusque là me direz vous rien d'exceptionnel, nous ne sommes pas loin du muffin ou du banal cake mais ajoutez y un glaçage somptueux, onctueux, paré de couleurs chatoyantes voire psychédéliques (clic), saupoudré de petites perles multicolores et vous comprendrez le plaisir que l'on a à les manger.
Je ne vous cache pas que leur popularité ne vient pas que de ça, en effet depuis une petite une petite dizaine d'années ces "fairy cakes" très à la mode dans les années 50 aux USA connaissent un regain de faveur sans doute dû au film le diable s'habille en Prada et à la série "Sex and the city" dont les héroïnes se régalaient d'un cupcake de chez Magnolia Bakery, pour ne parler que des plus connus.
Ils commencent également à faire leur place en France depuis quelques années même s'il est certain qu'ils ne jouent pas sur le même terrain que les divins macarons.



Ingrédients pour une douzaine de cupcakes

Pâte à cupcakes :

125g de beurre doux mou (pour ma part j'ai utilisé du beurre salé)

60g de sucre

2 oeufs

125g de farine

1/2 cc de bicarbonate

1 cc de levure chimique

2 cc d'extrait de vanille liquide

2 à 3 CS de lait

Glaçage au Royal Icing :

2 blancs d'oeufs

1 1/2 cups à 1 3/4 cups de sucre glace

Un trait de jus de citron frais

Préchauffer le four à 180°C.

Déposer les caissettes en papier prévu à cet effet dans les moules à muffins. Réserver.

Mélanger tous les ingrédients de la pâte à cupcakes en fouettant. Terminer en ajoutant le lait pour avoir une belle pâte lisse et soyeuse.

Diviser la pâte dans les petites caissettes en ne les remplissant qu'à moitié, surtout pas plus sous peine de les faire déborder pendant la cuisson.

Enfourner et cuire environ 15 à 20 minutes. Les cupcakes devront prendre une légère couleur blond doré et une lame planté au coeur d'un gâteau devra ressortir propre, sans adhérer.

Laisser tiédir un peu puis extraire les caissettes des moules à muffins, très délicatement pour ne pas détacher le papier du gâteau, déposer ensuite chaque cupcakes sur une grille à pâtisserie et laisser refroidir totalement.

Après refroidissement des cupcakes, préparer le glaçage qui servira à napper généreusement chaque gâteau en mélangeant les blancs et le sucre dans un grand bol puis en battant vivement à l'aide d'un fouet électrique, pendant 5 minutes sans s'arrêter, à vitesse moyenne jusqu'à obtention d'un glaçage opaque, brillant et plutôt épais (un peu dans l'esprit d'une texture de meringue). Terminer par l'ajout du trait de jus de citron et fouetter encore pour obtenir une belle texture de glaçage.

Napper généreusement tous les cupcakes refroidis de ce glaçage à l'aide d'une cuillère, d'une spatule ou d'une poche à douille. Décorer de petits décors type billes en sucre, confettis colorés en sucre ou autre ...

Déguster de préférence le jour même.

La photo qui accompagne est celle de mon premier essai (vous voyez que cette recette est très facile) et je n'avais pas de billes colorées pour décorer, j'ai donc saupoudré de graines de pavots, ce qui leur donne cet air "naturel".

Recette tirée de ce livre (clic)

Posté par Hibiscuit à 11:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

05 décembre 2007

Poulet aux citrons confits

IMG_3584


Voici une recette testée lors d'une réunion tupperware (et oui ça existe encore, il y a même des hommes qui y participent! ) et qui, je dois l'avouer, m'a bluffé.
En général, je ne vous le cache pas, les recettes de ces ateliers sont bonnes mais pas délicieuses, et bien celle ci fait exception à la règle: fondante, parfumée, savoureuse et très simple (tout ce qu'il me faut en ce moment)
Que ce soit mon homme, ma grand-mère, ma jolie-maman ou ma nièce de cinq ans, tout le monde s'est régalé!
Je l'ai servi avec de la semoule et des lamelles de carottes sauce épicée.
Je l'ai réalisé dans l'ultra plus, une espèce de cocotte en plastique allant au four classique et micro-ondes mais vous pourrez la faire sans problème dans une cocotte classique en fonte ou en terre cuite.


Ingrédients pour 6 personnes

-8 morceaux de poulet (j'ai coupé en deux quatre cuisses de poulet)
-3 citrons confits
-4 oignons
-4 gousses d'ail
-30g de beurre
-15 ml de cumin en poudre
-25 ml de coriandre en poudre
-10 ml de gingembre en poudre ou 2cc de gingembre frais râpé
-10 ml de quatre-épices
-sel, poivre
-30 cl d'eau chaude
-100g d'olives noires dénoyautées

Mettez vos morceaux de poulet à mariner avec les épices durant quelques minutes (je ne l'ai pas fait par manque de temps mais je pense que ça donnerai encore plus de saveur au plat)
Préchauffer le four à 200°C
Hachez les oignons, l'ail et faites les revenir avec un peu de beurre, ils doivent suer et non se colorer.
Déposez les morceaux de poulet dans la cocotte avec les citrons confits coupés en 6.
Ajoutez l'eau chaude, poivrez et mettez à cuire 1h15 dans le four, vous ajouterez les olives 10 minutes avant la fin de la cuisson.
Rectifier l'assaisonnement selon votre goût mais normalement ce n'est pas nécessaire vu que les citrons sont confits avec du sel.


Vous trouverez les épices dans votre supermarché ou à défaut dans une épicerie arabe où vous pouvez également acheter les citrons confits (je paye mon pot de 6 citrons environ 2,50 euros)

Posté par Hibiscuit à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 novembre 2007

Fondant "Rêve" au Chocolat de Pierre Hermé

DSC_0165

Alors là, régimeuses et autres obsédé(e)s de la calorie passez votre chemin si vous ne voulez pas grossir, car rien qu'en regardant la recette on sent déjà les belles poignées d'amour s'installer !

En effet ce gâteau au chocolat est totalement addictif et totalement calorique !
Je l'ai testé ce midi sur mon papa, grand gourmand devant l'éternel, qui n'a pas tari d'éloges et d'onomatopées d'approbation après l'avoir goûté (servi avec une boule de glace vanille, que demander de plus)

Au départ pourtant il ne faisait pas partie de mon programme: trop de beurre, trop simple (avec la surenchère culinaire actuelle cela peut sembler suspect)
Seul le nom de son auteur m'a encouragé (si vous ne le connaissez pas allez voir et aussi ... à vos risques et périls) en effet Pierre Hermé a de l'or dans les mains et ses créations sont à tomber par terre pour tout amoureux du sucré.

Je n'ai malheureusement pas eu le temps de le faire la veille (comme recommandé par d'autres culinautes) mais ce matin aux aurores, et oui le soleil se lève à 8 heures en ce moment ! Et il est quand même divin: un coeur fondant mais pas liquide et une croûte craquante, bref du bonheur à la cuillère !
D'ailleurs je vais passer de suite à la recette car c'est bientôt l'heure du goûter et j'en remangerai bien une petite part avec mon thé...


Ingrédients pour 8 personnes

-250g de chocolat (une de mes collègues m'a donné du chocolat Valrhona et je dois dire que ça change tout)
-250g de beurre à température ambiante (vous étiez prévenu ! )
-200g de sucre
-4 oeufs
-70g de farine


Préchauffer le four à 180°C.
Faire fondre le chocolat au bain-marie (par pitié évitez le micro-ondes !) et le laisser refroidir.
Dans un autre récipient battre le beurre et le sucre (au batteur si possible sinon vous allez attraper de belles courbatures) jusqu'à obtenir une crème assez compacte.
Ajouter les oeufs un par un en battant bien entre chaque (l'oeuf doit se fondre dans la crème)
Ajouter le chocolat puis la farine et battre assez longuement, la pâte garde toujours une consistance très crémeuse.
Verser la pâte dans un moule à manqué et lisser le dessus.
Mettre à cuire 30 minutes, le dessus va craqueler et la lame d'un couteau doit ressortir "propre".
Laisser votre gâteau refroidir, il se déguste à température ambiante.

Comme vous le voyez une recette très simple mais dont la réussite repose sur le temps de mélange de chaque ingrédient et la consistance du beurre.


 

Posté par Hibiscuit à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 novembre 2007

Une recette, une chanson...

Tout est dans le titre ! Je ne sais pas vous mais moi j'adore cuisiner en musique. A défaut de m'inspirer ça me donne encore plus de coeur à l'ouvrage.
Souvent une recette m'evoque une chanson ou à defaut, un style musical et il me faut à tout prix ce fond musical pour "oeuvrer" ...
Je dois vous sembler un peu bête mais j'ai décidé d'inclure un morceau avec chaque recette, à vous de cliquer dessus ou pas et d'avoir l'ambiance de création ou de dégustation.
Bonne écoute !

THE chanson kitsch pour commencer:

Posté par Hibiscuit à 18:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


16 novembre 2007

Tatin de courgettes, comté, lardons et piment d'espelette

IMG_3507




Une petite recette trouvée sur un de mes blogs favoris: Le blog de Lacath.
Cette "tatin" est légère, savoureuse et goûteuse; je la sers avec une salade et cela est parfait pour nos repas du soir.
Je n'avais plus de piment d'espelette en poudre alors je l'ai remplacé par de la moutarde au piment d'espelette (ramenée par mon papa et Catherine, amoureux du pays basque)

Pour 4 tatins (réalisées dans mon moule à gros muffins)

-2 courgettes en julienne ou râpées
-100g d'émincés de lardons
-2 gousses d'ail écrasées
-2 oeufs
-2 cs de crème fraîche (pour ma part 2 cs de fromage blanc pour cause de pénurie de crème)
-une vingtaine de cubes pas trop gros de comté
-1 rouleau de pâte feuilletée
-1 pointe de couteau de piment d'espelette (j'ai mis 1 cc de moutarde au piment)
-sel, poivre

Faire dorer les lardons (ne pas oublier d'éponger le gras qu'ils rejettent) puis ajouter les courgettes et l'ail.
Les faire revenir à feu moyen, les courgettes doivent perdre leur eau au maximum.
Poivrer et ajouter le piment d'espelette, bien laisser l'eau s'évaporer.
Lorsque vous remarquez que la préparation est bien "sèche" répartissez la entre les 4 alvéoles et ajoutez dans chacune d'elle 5 ou 6 cubes de comté.
Mettez le four à préchauffer à 180°C.
Dans un bol battez les oeufs avec la crème, salez légèrement et poivrez.
Répartissez ce mélange dans les alvéoles.
Sortez la pâte feuilletée du réfrigéra
teur et piquez la.
Utilisez un découpoir de la taille la plus proche de celle de votre moule, il vaut mieux que la pâte soit 1 ou 2 mm plus large que plus petite car elle se rétracte à la cuisson  (j'ai fait ça avec un verre)
Placez les rondelles sur votre préparation, dorez les au jaune d'oeuf ou au lait et enfournez pour 25 minutes environ.
Laissez reposer 5 minutes avant de démouler.

Bon appétit!

Je pense qu'il est possible d'utiliser un petit moule à manqué si vous n'avez pas de moules à muffins mais dans ce cas il faut adapter la cuisson et le résultat sera moins "glamour".

Posté par Hibiscuit à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 novembre 2007

Emincé de thon au sésame

IMG_3591



Il y a quelques temps j'ai fait quelque chose d'exceptionnel: j'ai acheté un magazine de cuisine ! (c'est assez rare pour être noté)
J'ai craqué parce qu' en le feuilletant j'ai eu des tas d'envies, d'autant plus que le titre était alléchant: 110 recettes inventives au quotidien (Cuisine Actuelle d'octobre-novembre), tout à fait ce qu'il me faut!
Et jusqu'alors je n'ai pas été déçue. Les recettes sont très simples, ne coûtent pas cher et sont très savoureuses.

Avant hier croque monsieur poulet-guacamole, hier curry d'agneau et ce soir c'était émincé de thon au sésame.


Ingrédients pour 2 personnes

-2 pavés de thon rouge de préférence (dans mon cas j'ai utilisé du thon albacore)
-1 cc à café de gingembre frais râpé
-1 gousse d'ail
-3 cs à soupe de sauce soja douce
-6 cs de vinaigre de vin
-2 cs d'huile de sésame
-4 cs de graines de sésame blond


Dans un casserole faire réduire de 2/3 le vinaigre, la sauce soja et le gingembre.
Ajouter ensuite l'huile de sésame et la gousse d'ail écrasée.
Laisser refroidir.
Versez les graines de sésame dans une assiette et roulez y les pavés de thon en pressant bien pour faire adhérer les graines.
Chauffez un peu d'huile de tournesol ou d'olive et saisissez le thon 4, 5 minutes de tous cotés.
Laissez reposer le thon et coupez le en lamelles que vous disposez artistement sur votre assiette!
Accompagnez de la sauce et d'une salade ou d'une purée, par exemple de patates douces comme sur la photo (2 pommes de terre, 1 patate douce cuites 1/4 h au cuit-vapeur, mixées avec un peu de lait et de fleur de sel)

Voilà une recette simple, savoureuse et pleine de vitamines et d'omégas!

Posté par Hibiscuit à 00:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 novembre 2007

Crème de chataignes, céleri et petits lardons

IMG_3576




L'hiver arrive (oui oui) et l'envie de soupes de mon homme le reprend... Je me vois donc obligée de tester de nouvelles recettes car mon amour pour elles est loin d'être immense! Peut être est-ce du au fait que j'ai été forcée d'avaler pendant des années l'insipide soupe trilogie Poireau-carotte-pomme de terre.
Notre dernier coup de coeur est cette crème de châtaigne, céleri et petits lardons dégustée dans un restaurant très sympathique et cosy situé à Offranville: Le Colombier. Les menus sont copieux, fins, inventifs et les prix sont loin d'être prohibitifs! Un vrai paradis pour les gourmets!
J'ai eu beaucoup de mal à retrouver le goût et la texture de ce délice mais le "fait maison" est très correct. Je ne pourrai pas vous donner de sources car c'est du bricolage total!


Ingrédients pour deux bols-repas

-400g de châtaignes en bocal (ou fraîches, bouillies, épluchées et cuit pour les courageux(ses)
-20g de céleri branche
-1 petit oignon
-1 gousse d'ail
-60 cl de bouillon de volaille
-100g de poitrine de porc (fumée de préférence)
-1 petit bouquet garni (une branche de thym, une feuille de laurier)
-30g de beurre
-2 cs de crème fraîche
-Un brin de persil frais ou quelques pluches de cerfeuil


Hachez l'oignon, coupez le céleri en rondelles et faites les revenir avec le beurre sans les laisser colorer durant 5 minutes.
Ajoutez les châtaignes et faites les revenir quelques minutes.
Mouillez les avec le bouillon et ajoutez l'ail, la poitrine et le bouquet garni.
Portez à ébullition et laissez cuire à feu doux durant 25 minutes.
Retirez la poitrine et jetez le bouquet garni puis mixez la préparation jusqu'à obtenir une consistance crémeuse et lisse.
Découennez et détaillez la poitrine puis ajoutez la à la crème de châtaignes.
Enfin ajoutez une cuillère de crème ou un filet de lait si la soupe vous semble trop épaisse.
Saupoudrez de persil frais ou de pluches de cerfeuil.

Bon appétit ! (ne prévoyez rien après car c'est très très consistant ! )

Posté par Hibiscuit à 23:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2007

Cookies aux flocons d'avoine

IMG_3562




Ce qui est bien quand vous vous mariez en petit comité c'est que vous invitez des gens dont vous êtes très proches et qui,  donc, connaissent vos goûts et vos passions ( ou pas mais dans ce cas c'est plutôt dommage )
Pour le notre les invités n'ont pas eu à chercher longtemps: livre de cuisine, vaisselle sympa bref tout ce qui peut avoir rapport avec la cuisine!
Sans avoir fait aucune allusion (!) on m'a offert le livre de Trish Deseine intitulé  Je veux du chocolat ! , une ode à la dive fève qui me faisait saliver depuis sa sortie et dont je repoussais sans cesse l'achat, par peur de devoir dévaliser les supermarchés du coin, pourvoyeurs de matière première!

Je tiens quand même à signaler que j'ai tenu presque trois semaines sans en tester une seule (bon je finissais par en rêver à force de lire et relire le livre...) mais c'était surtout par manque de temps !

Hier après une courte réflexion j'ai testé les cookies aux flocons d'avoine (qui se réalisent sans oeufs, j'ai pensé à toi Charlotte) dont Trish affirme que l'odeur  lors de la cuisson devrait être mise en flacon.
Elle n'a pas tort, une senteur de biscuiterie bretonne flottait dans mon appartement hier soir (il faut dire qu'avec la quantité de beurre requise pour leur confection, ce n'est pas étonnant) et je me suis (un peu) brûlé la langue en voulant absolument goûter une miette lors de la sortie du four, on ne se refait pas...

A J+1 je dirais que les cookies sont plus des biscuits et qu'ils ramollissent vite mais le goût reste très sympa.
Trempés dans du thé ou un verre de lait cela fait un goûter ou un petit déjeuner tout à fait délicieux mais pas très diététique !


Ingrédients pour une vingtaine de cookies

-70g de flocons d'avoine
-200g (!) de beurre salé en pommade
-100g de sucre glace
-220g de farine
-1 cc de levure chimique
-50g de chocolat au lait
-50g de chocolat noir

Battez le sucre et le beurre jusqu'à ce que le mélange soit crémeux et léger.
Ajoutez la farine, la levure et les flocons d'avoine et mélangez avec les doigts afin d'obtenir une pâte assez ferme.
Formez un rouleau de 5/10 cm de diamètre, emballez-le dans du film alimentaire et mettez-le au réfrigérateur pendant 30 min.
Faites chauffer le four à 150°C.
Sortez le rouleau, tranchez des rondelles d'un centimètre et placez sur du papier sulfurisé ou sur un tapis de silicone posé sur une grille allant au four et enfournez pendant 20 min jusqu'à ce que je dessus des cookies soit doré.
Sortez du four, laissez refroidir quelques minutes puis posez les sur une grille.
Lorsqu'ils sont complètement refroidis, décorez les cookies à l'aide d'une cuillère à café, les uns avec du chocolat noir fondu, les autres avec du chocolat au lait ou mélangez les deux.


Posté par Hibiscuit à 12:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

23 octobre 2007

Chicken Korma

IMG_3484



Aie aie, honte sur moi qui laisse ce blog dépérir!
Presque deux semaines sans publier une recette alors qu'en ce moment je teste à tour de bras. C'est peut etre ça le problème: je teste, je teste et je ne publie rien.
Je vais essayer de rattraper le retard et je commencerais par des saveurs un peu plus orientales. Les cuisines chinoise, japonaise, thaïlandaise ou indienne m'ont toujours fasciné en ce qu'elles nous offrent un total dépaysement, un festival de saveurs étranges et délicieuses.

Le problème lorsque j'ai commencé à les tester c'était le manque d'ingrédients: en province il y a 8, 10 ans on ne trouvait rien, pas une épicerie chinoise, pas un légume qui sorte de l'ordinaire. J'étais obligée de bricoler des mélanges improbables au grand désespoir de mes proches!
Mais depuis quelques années la mode de l'exotisme a permis la diffusion d'ingrédients divers comme le wasabi, le curry rouge ou les nouilles soba voire même les gombos!
Bref je ne me lasse pas de goûter et d'expérimenter les cuisines de l'Orient, avec un nette prédominance de la cuisine indienne qui me rappelle celle de ma chère Guyane par certains de ses plats, en particulier ceux à base de curry et de lait de coco.
Dernièrement le Chicken Korma trouvé sur le blog Le Palais des délices nous a régalé. Voici sa recette.



Ingrédients pour 2 personnes

-2 blancs de poulet ou 2 cuisses

-100g de noix de cajou
-6cl  d'eau bouillante
-3 gousses d'ail
-1 bonne cc de gingembre râpé extra finement
-1 gros oignon coupé en quatre
-2 CS d'huile
-2 feuilles de laurier
-1 cc pleine de coriandre moulue
-1 cc pleine de garam masala
-1 cc pleine de cumin moulu
-1 cc pleine de curcuma
-1/2 cc de piment en pâte type Sambal Olek ou piment en poudre
-5cl de coulis de tomate épais (ou 1 CS de concentré de tomate dilué avec 2 CS  d'eau chaude)
-25cl de bouillon de poulet
-1 brique de lait de coco (20cl)
-2 CS de yaourt nature (entier de préférence)
-1 cc de Maïzena délayé dans 1 à 2 cc d'eau froide
-2 CS de noix de coco râpée
-Coriandre fraîche, Persil plat frais

Dans le bol d'un hachoir, mixer ensemble les ingrédients suivants : cajou, eau bouillante, ail pressé, gingembre et oignon.
Mixer plusieurs minutes jusqu'à l'obtention d'une genre de pâte.

Dans une poêle, chauffer l'huile, y faire revenir pendant 30 secondes les feuilles de laurier puis ajouter la pâte obtenue dans le mixer.
Faire revenir le tout à feu doux pendant environ 5 minutes en remuant régulièrement.
Ajouter toutes les épices et le piment.
Remuer quelques secondes pour que le tout se mélange bien.

Ajouter le blanc de poulet coupé en lanières et faire revenir pendant 5 à 10 minutes au milieu de la pâte d'épices parfumée pour que la viande s'en imprègne bien.

Ajouter le coulis de tomate épais ainsi que le bouillon. 
Couvrir la poêle et laisser mijoter à feu doux pendant environ 15 à 20 minutes.
Mélanger de temps en temps pour que la préparation n'attache pas.

Terminer par l'ajout du lait de coco, yaourt et coco râpée.
Mélanger à nouveau pour que la sauce soit homogène et laisser mijoter à nouveau à découvert pendant 5 minutes.

Après ce temps, ajouter la Maïzena délayée dans l'eau, mélanger et poursuivre le mijotage pendant encore environ 15 à 20 minutes sur feu doux, sans oublier de mélanger régulièrement pour que rien n'accroche, jusqu'à ce que l'ensemble soit parfaitement onctueux.

Servir très chaud saupoudrer de persil frais et/ou de coriandre fraîche hachée finement.



Il me reste souvent de la sauce, je la congèle en pot et l'utilise pour un blanc de poulet (pour les repas au travail, c'est un délice et un réconfort immense!)





Posté par Hibiscuit à 13:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]